Ouanaminthe, un malfaiteur ressuscite sa victime ensorcelée, sous contrainte de la police

filesVers 1 heure de l’après midi de ce lundi 29 septembre 2014 un malfaiteur dénommé Sedernier François a donné un coup de poudre (kout poud en créole) à un jeune homme âgé d’environ 30 ans connu sur le nom de Bòdjò sur la frontière entre Ouanaminthe (République d’Haïti) et Dajabon (République Dominicaine).
Quelques secondes seulement après avoir touché par la substance chimique et mystique la victime perd connaissance, et quelques minutes plus tard Bòdjò était déjà à quelques doigts de la mort. Selon certaines personnes il serait déjà mort.

Sedernier François et Bòdjò sont tous deux des (bouretye). Ils travaillent au marché binational à Dajabon. Pendant que Bòdjò transportait une marchandise pour un client, Sedernier François lui a soufflé dessus la poudre, au vue de tout le monde. Un instant après, la victime est entrée en coma et deux autres personnes touchées aussi par la substance sont aussi dans un état critique.

Grâce à la vigilance des passants qui voyaient les manœuvres de Sedernier les agents, de la police nationale stationnés sur la frontière, ont arrêté, le (poudreur). Les policiers accompagnés du juge de paix de Ouanaminthe, Me Jean Eugène, ont emmené les deux hommes au centre de santé de Ouanaminthe. Le malfaiteur, menotté et la victime, plus proche de la mort que la vie, a constaté Nord-Est Info.

Sedernier ne cesse de dire qu’ “il n’est pas mort”. “Apportez-moi du citron, je vais le guérir”, a-t-il dit avec insistance.

Entre temps, des membres de la population, curieux de voir ce qui se passe envahissent la cour du Centre Médico-Social de Ouanaminthe. Certaines personnes s’interrogent sur la survie de la victime; les policiers filent des gants dans leurs mains pour éviter de se faire contaminer par le (poison); et d’autres personnes ne cessent d’approcher la scène de guérison ou de résurrection pour certains, avec leur téléphone portable en main pour prendre des clichés de l’opération.

Ayant en sa possession un peu d’eau et du citron, Sedernier entreprend son opération. Quelques secondes après avoir touché sa victime, en lui arrosant Bòdjò commence à bouger sa tête, ses mains, puis ses jambes.

Sous la pression des spectateurs et des policiers, Sedernier augmente la vitesse, mais chaque étape de la guérison semble exécuter avec beaucoup de précision. Les agents de la police nationale ont imposé à la foule de rester à distance et réprimandent quiconque indique à l’opérant ce qu’il doit faire. C’est Sedernier qui a mis le malade dans cet état, à lui de le guérir, ont-ils lancé.

Sedernier a purgé les citrons dans un peu d’eau et baigné sa victime. Il l’a fait boire un peu de jus de citron, puis un peu de lait. Et, environ 15 minutes plus tard Bòdjò se tient debout tout seul. Mais, il ne cesse de se plaindre d’une grattelle intense dans tout son corps, de la douleur abdominale, d’une grattelle au fond de la gorge et une sensation de vomir. Il est désorienté, mais pas soumis, comme il n’est pas agressif non plus.

Comme le citron semble être un puissant remède anti (kout poud), les policiers qui étaient en contact avec les deux les hommes ont tous pris une friction de citron.

Selon certaines personnes qui assistaient le scénario, qui semblent savent ce qu’elles disent, le traitement de Bòdjò n’était pas seulement un bain de jus de citron, de lait et du vain. L’opération de Sedernier était surtout une affaire mystique.

Après la guérison, le malfaiteur a déclaré à un policier “je peut même boire la poudre. Rien de de mal ne va m’arriver”. “J’ai quelque chose sur moi” a-t-il lâché.

Avant de laisser le Centre Médico-Social Sedernier a menacé toutes les personnes, qui ne sont pas des policiers, qui l’auraient frappé, pendant son arrestation. Ça ne va pas rester sans suite, a-t-il déclaré. Quelle suite compte-t-il donner pour les coups qu’il aurait reçu? Une suite judiciaire! Ce n’est pas évident. Certains spectateurs prévoient, de préférence, des représailles grâce à des tours de magie. La police a confisqué le bocal contenant le reste de la poudre. Le prévenu est actuellement en garde à vue au commissariat de Ouanaminthe.

Source:http://www.radiotelevisioncaraibes.com/nouvelles/haiti/un_malfaiteur_ressuscite_sa_victime_ensorcel_e_sous_contrainte_d.html

Share Button

Comments

comments

Powered by Facebook Comments

Updated: September 30, 2014 — 3:27 AM

Popular Posts

Radio Bagay 9 © 2013 by (239)265-2832