5 types d’amis à éviter sur Facebook

images1) Le mec qui se la raconte (trop)
Dans le genre : ” Trop bien marakech. Du soleil et du soleil, que du bonheur.” Ou “trop bien le concert hier soir !” ou “En train d’attendre l’avion pour partir en vacances”. Quand on ne part pas en vacances, cela agace (un peu). Certaines personnes sur Facebook ne vivent que pour ça: montrer qu’ils sont chauds, chanceux, et qu’ils ont une vie formidable. Ce qui me fait penser que ..facebook-reality.jpg-1316027711
2) L’ami qui a trop d’amis
Du genre ” MachinTRuc est devenu ami avec Bidule et 67 autres personnes”. Sur le principe, ca ne dérange pas, mais des notifications de ce type, répétées chaque jour signifient 2 choses : il s’agit d’un compte d’auto-promo (une marque, un groupe de zic, etc.) et donc, probablement inintéressant, ou alors (pire encore), il s’agit d’un compte d’escroqueries qui veut connaître votre nom, votre prénom, votre date de naissance, vos amis, où vous vivez, etc. A priori donc, aucune raison de suivre ce type de compte, qui s’apparente à du Mass-Follow twitter.

3) L’ami suicidaire
Du genre “C’est toujours quand on a besoin de ses amis qu’on se rend compte qu’on en a pas”, ou “Le soleil s’est éteint, il ne me reste plus que la nuit”, ou “Chaque jour qui passe est un jour de moins à souffrir demain”. Si vous aimez l’humour noir et que vous êtes sans coeur (et surtout : confiant dans le fait que cet ami ne tentera rien…), répondre à ce genre de publication peut être amusant (mais certes un peu cruel). Ce genre d’ami donne un peu l’impression que s’il est malheureux, vous devez l’être aussi.
geek-tombe.png-1316027225m

4) Le mec qui sert à rien
Du genre ” Ce matin, j’ai lu sur mon dentifrice blancheur instantanée que l’effet blancheur était provisoire “, ou “3 parties de CallOf, trop de la balle”… Grosso modo, en synthétisant sans langue de bois, on s’en fout carrément. Non pas que l’on n’aime pas le dentrifice, ou Call of Duty, mais tout simplement que d’une part on n’a rien à répondre à cela, mais que d’autre part… oui, on s’en fout.

5) L’ami qui vient de rompre
Du genre “Peut être n’était-ce pas le bon…” ou “Si j’avais su, pour le garder j’aurai pu faire ce qu’il me demandait”… Ce genre de publication qui sollicite votre réaction et votre compassion. Bien entendu, soutenir un ami est important. Mais compte tenu du fait que, statistiquement, près de 60% de votre facebook n’est composé que de connaissances plus ou moins vagues, publier ce statut correspond clairement à de l’étalage désespéré de quelqu’un qui veut se faire plaindre, et qui n’éveillera chez vous qu’un sentiment de pitié. Conversez en privé pour parler de choses privées !

Share Button

Comments

comments

Powered by Facebook Comments

Updated: November 5, 2013 — 6:29 AM

Popular Posts

Radio Bagay 9 © 2013 by (239)265-2832